Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Japlish

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mangas-X-Mangas Index du Forum -> Le JAPON -> Cours de Japonais
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
TheYoungQueen
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2006
Messages: 212
Point(s): 393
Moyenne de points: 1,85

MessagePosté le: 16/09/2006 19:52:08    Sujet du message: Japlish Répondre en citant

Au fil des siècles, les Japonais ont incorporé dans leur langue de nombreux mots et expressions importés de l'étranger. Les mots étrangers provinrent d'abord de Chine, via la Corée, puis, après l'ouverture du Japon aux influences occidentales à l'ère Meiji (1868-1912), massivement d'Occident.
L'adoption des mots chinois par les Japonais correspond à une période de développement culturel du Japon
alors que l'adoption des mots d'origine occidentale correspond à une période récente d'essor économique, politique et technologique de la nation nippone.

Suite à l'effondrement total de l'Empire du Soleil Levant en 1945, l'archipel japonais est passé sous influence américaine; une influence dont il n'a pas encore réussi à s'émanciper...
Ainsi, de nos jours, le vocabulaire importé au Japon de l'étranger est de fait majoritairement d'origine américaine.
Cependant les Japonais ont une façon bien originale d'absorber la culture américaine. Les spécificités linguistiques de leur langue, le fait d'utiliser un syllabaire spécifique pour les mots d'origine étrangère et la volonté nationale de distinguer ce qui est proprement japonais de ce qui ne l'est pas, atténuent grandement l'effet subversif de l'introduction d'un vocabulaire d'origine étrangère. C'est pourquoi, comme il existe un "Franglais", il existe un "Japlish" (néologisme désignant un Anglais adapté à la culture nippone).
En fait le Japlish est un terme forgé par des Américains pour stigmatiser un mauvais usage de l'Américain par les Japonais.

Le Japlish est omniprésent au Japon. Il est activement promu par les médias, publicitaires en tête. En effet, les caractères du syllabaire katakana sont couramment utilisés pour la mise en valeur des informations et l'usage de vocables américains assure un plus grand impact auprès des consommateurs japonais et confèrent un côté "mode" à l'information.
De ce fait, d'ailleurs, le simple apprentissage du syllabaire katakana permet l'accès à une grande quantité d'informations dans l'espace publique japonais.

L'aspect le plus décrié du Japlish, bien que le plus amusant, est l'usage de mots américains incorrectement orthographiés (les fautes orthographiques reposant souvent sur la confusion par les Japonais entre les lettres "l" et "r") et un usage approximatif de l'Américain.
Dans l'exemple ci-contre, on lit "creaner" au lieu de "cleaner", bien que le titre en katakana soit correct!
Dans un menu bilingue d'un restaurant de Tôkyô, on pouvait lire "fresh garbages" ("ordures fraîches") au lieu de "fresh cabbages" ("choux frais")!!

Un autre aspect du Japlish est l'élaboration d'expressions, de noms et de slogans à usage publicitaire et à effet de mode. Dans ce cas, l'Américain, et aussi parfois le Français, ne sont utilisés que pour leur valeur "sonore".
De nombreux noms de boutiques et de produits commerciaux, des titres et des refrains de chansons, et d'innombrables slogans publicitaires recourent à cette forme de Japlish.
On trouve de nombreux non-sens, comme le nom d'un hotel d'Osaka: "Hotel New Archaic", ou encore cette indication vue dans un parking: "vertical parking only", mais aussi des compositions originales comme "Golden Week", une locution qui désigne la période de l'année fiscale japonaise au cours de laquelle se concentrent plusieurs jours fériés (fin avril-début mai).
Un autre exemple très intéressant de ce Japlish est le mot "walkman". Le succès international de ce mot, lié au succès commercial d'une innovation technique: le lecteur de cassettes portable, en dit long sur les rapports qu'entretient le Japon avec le reste du monde...

Au-delà du contenu purement publicitaire, le Japlish révèle aux observateurs extérieurs les difficultés des Japonais à exprimer leurs sentiments et leurs opinions personnelles en société, l'incapacité de nombreux Japonais à sortir des sentiers battus (l'oppressant conformisme social nippon), et met en valeur le fond quelque peu xénophobe de la culture japonaise (souvent dans les hotels, on trouve des avertissements écrits uniquement en Américain, comme, par exemple, cette perle: "Is forbidden to steal hotel towels please. If you are not a person to do such thing is please not to read notis.").


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 16/09/2006 19:52:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mangas-X-Mangas Index du Forum -> Le JAPON -> Cours de Japonais Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky